La mort subite du nourrisson

La mort subite du nourrisson est encore et malheureusement un fait d’actualité ….

On a soi-même des enfants, où des neveux, nièce, amis parent, etc … Alors surtout n’hésitez pas à en parler autour de vous.

J’ai eu la nouvelle information qui est distribuée notamment dans les casernes de pompiers afin de communiquer sur le sujet pour prévenir et éviter des drames …

C’est mon beau père qui m’a donné un exemplaire de cette information et j’ai décidé de la relayer sur mon blog car il vaut mieux trop en parler que pas assez ….

De nombreuses études sur la mort subite du nourrisson

Depuis plusieurs années le syndrome de la mort subite du nourrisson a fait l’objet de nombreuses études qui ont démontrées une multiplicité des causes telle que la température de l’environnement, les affections respiratoires, la prématurité, le tabagisme des parents, la position pendant le sommeil, etc …

Mais de récentes constations ont montré que des facteurs comportementaux des parents pouvaient augmenté le risque tel que le co-dodo, c’est-à-dire, faire dormir le bébé avec ses parents, dans le même lit.

En effet, le risque est multiplié par 5 et on estime qu’au moins 50% des décès par MSN (mort subite du nourrisson) surviendraient désormais alors que le bébé se trouve dans le lit de ses parents.

Le risque de MSN est très élevé jusqu’à 6 mois, avec un pic entre 2 et 4 mois, et diminue ensuite avec l’âge de l’enfant. « Nous ne disons pas qu’il ne faut pas réconforter ou nourrir le bébé dans le lit des parents (…) Il ne s’agit pas d’un facteur de risque, dés lors que l’enfant retourne dans son berceau pour dormir » écrivent les auteurs de l’article.

Ils ajoutent que le co-dodo est aujourd’hui de plus en plus populaire et que, selon leurs estimations, près de 50% des décès par MSN surviendraient désormais alors que le bébé se trouve dans le lit de ses parents. La survenue des MSN a fortement baissé depuis les campagnes en faveur du couchage sur le dos des nourrissons.

Leur nombre est évalué à environ 250 par an en France, selon l’institut de veille sanitaire  (INVS) qui préconise pour sa part « un couchage séparé mais à proximité »

-> Sources

*Article de référence « Sharing a bed with your baby increases the risk of sudden infant death syndrome » Bob Carpenter – British Medical Journal – Mai 2013

*Secourisme revue – N°182 – Juin 2013

4 pensées sur «La mort subite du nourrisson»

  1. je suis entierement d’accord, dans le lit je n’aurais pas pu, on aurait pu l’étouffer et j’en suis consciente, j’aurais mal dormi en la sachant dans le lit! par contre les 1ers jours elle dormait dans un couffin juste a coté de moi (hors du lit) et apres on est passé en cododo en collant son lit a barreaux et en enlevant une barriere entre nous pour le contact! ca a duré jusqu’a ce qu’elle nous fasse comprendre qu’elle voulait etre seule (son pere ronfle…) par contre je m’enroulais dans la couette de son coté pour eviter qu’elle ne vole sur son visage la nuit (c’etait l’hiver donc il faisait frais!) et tout s’est tres bien passé!

    • Voilà c’est la différence entre le cododo « sécurisé » en ayant bébé près de soi mais tout de même dans son lit et le fait de dormir avec lui dans un même lit …

  2. Je suis un peu étonnée par le résultat de cette étude (de laquelle s’agit-il d’ailleurs?). Si 50% des msn ont lieu en cododo, en quoi cela représente-t-il un risque multiplié par 5 par rapport au 5% restant qui ont lieu dans le berceau du bébé? Je suis nulle en math mais tout de même là je ne comprends pas.

    • Salut,
      Le risque (de msn) est multiplié par 5 pour l’ensemble de tous les bébés.
      Par contre, parmi les bébés morts par msn, le facteur cododo (direct) était responsable à hauteur de 50%.
      Cette communication a été faite dans toutes les casernes de pompier en juillet dernier. De plus, je cite les sources de cette étude.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge