Nos enfants sont ils heureux ?

C’est un peut être un peu bateau comme question mais nos enfants sont-ils heureux ?

On entend souvent les adultes dire que les enfants sont insouciants, qu’ils n’ont pas de problème, que c’est quand même plus facile d’être un enfant qu’un adulte …

Mais au final nos enfants ont eux aussi leurs petites misères, leurs petits chagrins …

En fait, on pourrait résumer en disant que c’est proportionnel …

Qu’un adulte peut vite oublier ce qu’un chagrin d’enfant peut représenter pour lui … en balayant de la main son chagrin et de lui dire « qu’il en verra d’autre » !

Mais moi je ne veux pas réagir comme cela, je veux pouvoir montrer à mes enfants que je peux comprendre ce qu’ils ressentent en me mettant à leur place et non pas en restant du point de vue adulte.

photo 2 (2)

Je te donne un exemple …

Lorsque je gronde Numérobis, qui a 19 mois si tu ne le savais pas, il est d’un coup tout triste et me dit « maman » d’un air tout penaud, car à cet âge là, les enfants peuvent souvent se dire que lorsqu’on les gronde, on ne les aime plus (chose impensable pour moi qui suit FOLLE d’amour pour mes enfants !) alors je le prend dans mes bras en lui faisant un gros câlin et en lui expliquant d’une voie douce que je l’aime le plus fort du monde, mais que lorsqu’il fait une bêtise, il se fait gronder (surtout quand c’est la 14ème fois qu’on lui dit en moins de 5 minutes !)

Alors, oui certes quand on a 3 ans et demis ou bientôt 2 ans, on a pas tous les soucis qu’un adulte peut avoir mais on en a quand même qui on finalement autant d’importance pour l’enfant que ceux d’un adulte.

Alors, je prends le temps de m’interroger afin de me mettre à la hauteur de mes fils, pour les regarder dans les yeux et leur faire comprendre que je peux comprendre leur chagrin pour telle ou telle chose qui leur ai arrivé parce que je ne veux pas leur donner l’impression que je pense qu’à leur âge on ne peut pas être triste pour un jouet cassé par exemple !

Prendre le temps quelquefois de se mettre à la place de ses enfants permet de mieux les aider, de mieux les accompagner et de leur montrer quelle importance ils peuvent avoir pour nous et combien nous nous préoccupons d’eux !

 

14 pensées sur «Nos enfants sont ils heureux ?»

  1. trés bon billet et je suis tout a fait d’accord avec toi… nos loulou n’ont certes pas les même soucis que les adultes mais effectivement leur ressenti est tout autre aussi que le notre… Des choses pour nous banals pour eux peuvent prendre beaucoup plus d’importance émotionnellement!!! J’essaie comme toi de me mettre a la hauteur du ressenti du loustic par contre j’avoue que ce n’est pas toujours évident de comprendre ce qu’il se passe dans sa petite tête!!!

    bizzz
    granouche (adeline)
    granouche Articles récents…Le riz coloré s’invite chez nous!!!My Profile

  2. Je te reconnais tellement dans ces lignes, je ne t’ai jamais vue avec tes enfants mais je t’imagine comme ça : douce, bienveillante, et emplie de patience.
    Je pense comme toi, les « soucis » des petits ne sont pas moins importants que les notres. Ramenés à leur âge,à l’importance que le sujet a dans leur petite vie, ils sont tout aussi graves. parfois. Bisous !
    Maëline/PetitesCrapules Articles récents…On ne devrait jamais se coucher fâchés…My Profile

  3. Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est toujours difficile (impossible) de mesurer le chagrin des autres…
    Reconnaître, dire, parler le chagrin ou l’émotion d’un enfant (ou d’un adulte, d’ailleurs) ça a beaucoup plus d’impact que d’essayer de l’ignorer, ou de vouloir détourner son attention sur autre chose. En hypnose ericksonienne ça s’appelle la « ratification »: dire simplement et sans jugement: « oui, ok, tu ressens ça… », ça fait un bien fou!
    Valérie Articles récents…Et si les caprices n’existaient pas?My Profile

  4. c’est bien aussi de se le redire de temps en temps, pour ne pas oublier… ca m’a fait ca aussi l’autre jour je disputais ma fille et elle commence a renifler genre vraiment hyper triste elle allait pleurer… On a tendance des fois à oublier qu’en effet ils ne sont pas mature, ils n’ont pas la meme dimension que nous du monde 🙂
    Olive Banane Articles récents…Tag : les indispensables de l’été avec bébéMy Profile

  5. Il ne faut pas oublier que nous aussi nous avons été enfants et que certains chagrins semblaient insurmontables! Donc plutôt que de balayer d’un revers de main leurs chagrins aidons les à les surmonter! Lorsque je dispute mon Loulou et que je l’entends de sa petite voix me dire « pardon maman », je ne manque jamais de lui dire que je lui pardonne!
    Angélique Articles récents…PASSIFLORAMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge